Recherche par mot-clé

Rechercher

Inscrivez-vous à notre newsletter

Comment réussir le transfert d’enseigne de votre magasin ?

Le marché de la distribution alimentaire en France est en pleine recomposition avec la reprise des magasins Casino par Intermarché, Auchan et Carrefour.

Ces changements d’enseignes devraient renforcer la part de marché de ces 3 enseignes, à condition que chaque magasin repris fidélise ses anciens clients, en recrute de nouveaux et leur donne envie de dépenser plus et plus souvent. Cette dynamique vertueuse devra également s’inscrire dans le temps.

Objectif ambitieux pour le point de vente qui nécessite de relever plusieurs défis opérationnels importants. 

 

I/ Être prêt le jour de l’ouverture du point de vente

 

Le premier défi est d’être prêt le jour de l’ouverture du magasin pour que les clients puissent découvrir les spécificités de l’offre (produits, prix, service) de la nouvelle enseigne. Il est en passe d’être relevé. Ces trois enseignes ont mobilisé des « task forces » dédiées et déroulé leur propre démarche pour aider de manière personnalisée leurs magasins à ouvrir dans de bonnes conditions. Elles déploient l’ADN de leur enseigne mais elles savent aussi prendre en compte celui du magasin, à l’instar de l’ancien Casino du 13ème arrondissement Boulevard Massena à Paris repris par Intermarché. L’enseigne a déployé ses marqueurs en réhabilitant l’offre « Trad » en redonnant vie, par exemple, au rayon poissonnerie. L’offre PGC Intermarché a bien sûr aussi été mise en place mais en l’adaptant aux spécificités de la clientèle, en majorité d’origine asiatique, en renforçant l’offre et les mètres linéaires du rayon produits du monde puis en gardant la double signalétique en français et chinois. Pour le reste, le positionnement prix de l’enseigne va être appliqué et la ligne de caisse va être renforcée.

II/ Mobiliser les équipes et définir une organisation efficace et flexible pour s’adapter à l’augmentation de l’activité escomptée


Le deuxième défi reste encore à mener, il nécessite de mobiliser les équipes, de définir une organisation efficace et flexible pour s’adapter à l’augmentation de l’activité escomptée sans dégrader l’expérience client et la tenue du magasin. L’enjeu est important, il faut que le chiffre d’affaires et la rentabilité soit à la hauteur des investissements effectués.


Pour y arriver, le magasin devra au départ faire un état des lieux pour bien comprendre les ressorts et les compétences des équipes qui ont été reprises. Il devra aussi connaître ses marges de manœuvre en s’assurant de la bonne adéquation et de la juste répartition de la charge de travail des collaborateurs, acquérir une vision claire des forces et faiblesses du magasin sur les irritants clients pour lancer les actions correctrices, puis réinvestir les heures là où il faut. Enfin s’il reste des heures en surplus, elles pourront être réaffectées par exemple à de nouveaux services comme le drive, la LAD…


Quelques premiers retours d’expériences existent comme notamment dans un des 1er hyper Casino (6 800 m²) repris par le groupement des mousquetaires. Ce magasin a déployé, sur le PGC (secteurs Sec et Frais Libre Service) en novembre 2023, la solution Timeskipper de pilotage de la charge de travail, qui lui a permis de constater que 25 % des heures des collaborateurs pouvaient être mieux utilisées. Le point de vente a pu alors lancer plusieurs chantiers pour :

  • équilibrer la charge de travail entre les deux secteurs en redéployant des collaborateurs du Sec vers le Frais LS,
  • gagner du temps en réorganisant les tâches afin de finir la mise en rayon une demi-heure plus tôt pour éviter de gêner les clients et leur réserver ainsi un meilleur accueil,
  • améliorer la perception clients de la tenue du magasin en remettant des heures sur le nettoyage, le balisage et le facing et en assurant une permanence l’après-midi


Ces chantiers ont permis de réduire de 80 % les heures mal utilisées et d’améliorer de 20 % du nombre de colis traités par heure.

En conclusion, cet exemple montre bien qu’il existe des leviers à actionner par le point de vente pour confirmer l’essai. C’est pourquoi Timeskipper a développé l’offre Flash dédiée aux magasins repris par les enseignes afin de les aider à rapidement identifier les heures à mieux utiliser, évaluer les potentiels d’amélioration sur l’organisation du travail, identifier les actions et tâches à mettre en œuvre pour être plus efficace et les heures à réinvestir pour corriger les irritants clients.

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos retours d’expériences et notre offre « Flash », n’hésitez pas à nous contacter !

Vous souhaitez en savoir plus sur la plateforme de pilotage TimeSkipper