+33 9 72 34 68 24

En 2023, sauvons les marges !

par | Actualités | 0 commentaires

Le marasme économique dans lequel évoluent les enseignes de la distribution s’est confortablement installé cette année. L’inflation ayant refroidi la témérité des consommateurs, le panier moyen est recomposé à la faveur de produits moins onéreux, et les volumes sont en baisse. Et ce, alors même que les coûts de fonctionnement et les salaires flambent à l’unisson, et que les investissements liés à la transformation de leur modèle (digitalisation, RSE, …) restent nécessaires. Question rentabilité, le secteur a connu de bien meilleurs auspices !

Or c’est maintenir l’activité en maîtrisant les coûts, tout en continuant à investir, qui permettra de limiter la baisse de la rentabilité pour l’année 2023, et sortir renforcé de cette crise.

Pas facile dans ce contexte, d’autant que l’une des clés de l’équation réside dans la hausse de productivité !

Cela signifie qu’au sein de cette situation hostile, deux impératifs vont prévaloir – et prévalent déjà d’ailleurs : mieux occuper les collaborateurs lors de leur journée de travail mais également les aider à être plus efficaces.

La bonne nouvelle – soyons lucides mais restons positifs – c’est que des leviers existent, et que les magasins vont pouvoir les capter grâce au pilotage d’activité et à la mise en place d’innovations.

Reste maintenant à connaitre et suivre rigoureusement la bonne démarche. Les détails par Timeskipper …

A RETENIR

Pour limiter l’érosion des marges en 2023, deux leviers de productivité : le pilotage d’activité et l’innovation

La condition : mesurer la donnée « temps », pour capter en permanence les heures disponibles et les réallouer aux besoins de l’activité.

Le moyen : un outil pour orchestrer les gains de productivité

PREMIER FACTEUR DE PRODUCTIVITE : MIEUX OCCUPER LES COLLABORATEURS

 

Facile à dire lorsque le temps semble manquer et que le turnover en roue libre s’additionne aux difficultés à recruter!

Cependant, 20 à 30% des heures travaillées en magasin pourraient être mieux utilisées.

Effectivement, au sein des activités traditionnelles du magasin, il est fréquent de constater que certaines heures payées sont consacrées à des tâches à moindre valeur ajoutée, quand d’autres ne sont carrément pas occupées à la réalisation d’une tâche. Au final, du temps est gaspillé au détriment de la rentabilité, alors qu’il constitue une véritable réserve de productivité !

En effet, ces heures représentent des marges de manœuvre permettant de pallier la surcharge de travail et d’absorber les absences, mais aussi de mettre en place des actions différenciantes (opérations promotionnelles et animations commerciales) pour maintenir la part de marché et ne pas trop perdre en volume.

Tout l’enjeu consiste à savoir repérer ces temps et les affecter selon les besoins de l’activité, afin d’opérer au plus bas coût. C’est d’ailleurs crucial concernant l’activité e-commerce, qui coûte plus cher au magasin en termes de préparation de commandes. Dans ce cas précis, il est important de connaître les marges de manœuvre à tout moment de la journée, de manière à optimiser au mieux les ressources disponibles au sein du point de vente. L’objectif : les allouer à la préparation des commandes, voire ouvrir de nouveaux créneaux si des heures disponibles sont captées, pour réaliser d’une part un chiffre d’affaires additionnel, et de l’autre contenir l’envolée des coûts de fonctionnement.

DEUXIEME FACTEUR DE PRODUCTIVITE : CONTINUER A INVESTIR DANS L’INNOVATION POUR REALISER DES GAINS D’EFFICACITE

 

La hausse de la productivité passe invariablement par l’amélioration de l’efficacité opérationnelle. On parle de solutions technologiques et organisationnelles pour « faire mieux et plus vite » dans le cadre d’une transformation digitale et RSE, qui pour certaines enseignes est déjà bien amorcée.

Cet exercice nécessite un maintien des investissements pour améliorer l’efficacité sur la surface de vente, et concerne aussi bien l’optimisation des flux de livraison que l’équipement en outils innovants, comme par exemple :

la technologie RFID pour la fiabilité et la gestion des stocks,

les applications du type Smartway, qui permettent de réduire le temps de traitement de la casse et de baisser les invendus,

les étiquettes électroniques qui couplées à des caméras en rayon (innovation SES-Imagotag), constituent des solutions très performantes pour prévenir les ruptures et mieux gérer les stocks,

la mobilité des conseillers à la vente en distribution spécialisée, pour un accès plus rapide au stock disponible, afin de renseigner les clients ou réaliser une commande en direct par exemple,

-…

Comme quoi la maxime « Retail is Detail » est toujours d’actualité ! Et ce même à l’ère de la technologie : c’est en effet, l’agencement des petits gains d’efficacité grâce aux nouveaux outils qui permet d’améliorer la situation à mesure de leur utilisation !

 

ORCHESTRER LE GAIN DE PRODUCTIVITE EN PILOTANT L’ACTIVITE AVEC TIMESKIPPER

 

Vous l’aurez compris, l’optimisation de la productivité ne souffrant aucune approximation, et plus encore compte tenu de l’actualité économique, il est impératif en premier lieu de s’appuyer sur  un référentiel permettant de mesurer la durée des tâches, à la fois pour identifier les heures à mieux utiliser, et pour calculer les gains de productivité liés à l’introduction des innovations.

Ensuite il est indispensable de calculer la charge de travail en prenant en compte les variations d’activité de manière à pouvoir la répartir sur les bonnes personnes, au bon moment, et sur une durée adaptée.

Cette exigence de mesure constitue le cœur de métier de Timeskipper.

En effet la solution Timeskipper permet de visualiser à chaque instant le niveau de la charge de travail ainsi que les taux d’occupation des équipes et de chaque collaborateur. Les possibilités d’action sont donc connues en permanence au cours de la journée.

Par ailleurs, en intégrant les apports liés à chaque technologie aidant les individus à réaliser leurs tâches plus rapidement et de manière plus qualitative, l’outil Timeskipper permet de mettre en évidence le temps rendu disponible grâce à l’innovation.

Il est également important de noter que grâce à la solution, le manager est en mesure d’introduire une plus grande équité de la répartition de la charge de travail, et donner une meilleure visibilité à chaque collaborateur dont l’autonomie est alors accrue.  Ainsi, une vraie culture de l’amélioration permanente s’installe au sein des équipes.

 

A travers ses fonctions de mesure et de pilotage, la solution Timeskipper orchestre l’activité du point de vente. Elle permet en effet d’améliorer la productivité en occupant mieux les équipes, mais facilite aussi l’introduction des innovations et l’évaluation de leur efficacité dans le modèle opérationnel du magasin.

Vous avez désormais une piste à suivre pour gagner de l’argent en 2023 malgré la conjoncture difficile. Cerise sur le gâteau, son ROI est très rapide !

Vous souhaitez en savoir plus sur la plateforme de pilotage TimeSkipper

Développez la rentabilité de vos points de vente en identifiant le temps de travail perdu

Téléchargez notre livre blanc

temps de travail perdu livre blanc

 

Développez la rentabilité de vos points de vente en identifiant le temps de travail perdu

Téléchargez notre livre blanc

temps de travail perdu livre blanc